Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Un Esprit… l'Excellence !

Un Esprit… l'Excellence !

Nous visons l’Excellence, rien de moins. Nous exerçons notre métier de vigneron avec passion de la vigne à l’élaboration de nos vins afin de vous offrir le meilleur de notre terroir. Pour la famille Baron-Fuenté, l’Excellence n’est pas seulement une valeur, c’est un Esprit.

Retour sur la récolte 2021

Alors que la fermentation alcoolique est en cours, revenons ensemble sur la vendange.

Le millésime 2021 se résume pour le vignoble de Champagne – notamment en raison d’une météo éprouvante – par difficile, frais et humide. Dès le début le temps s’est montré rude avec la vigne en commençant par des gelées tardives en avril au moment du débourrement, menaçant les bourgeons et la récolte.

Le Printemps a été doux, marqué par des températures fraîches de mai à juin, et pluvieux avec un mois de mai plus humide que la moyenne. Puis de fortes chaleurs sont venues contraster la fin de la saison avec de violents orages fin juin. À Charly-sur-Marne, le plus marquant a été observé le 19 juin avec jusqu’à 60mm de pluie par endroits, des grêlons de 5mm de diamètre et des rafales de vent pouvant aller jusque 150 km/h. Toutes ces intempéries n’ont pas été sans conséquences, et particulièrement le temps pluvieux courant juin et juillet qui a favorisé le développement du Mildiou. La chaleur et le soleil se seront fait attendre en vain durant tout le cycle végétatif, sans jamais nous donner de répit.

Il a été difficile de tenir bon jusqu’à la vendange car des foyers de pourriture grise sont venus menacer une nouvelle fois la Champagne à la veille de la cueillette. Mais nous avons réussi à patienter jusqu’au 13 septembre et récolter nos raisins au meilleur moment. Grâce à notre système de vendange 100% manuel et à un tri rigoureux à la vigne, nous avons pu rentrer des raisins sains et presser des jus de qualité. Après 3 belles récoltes, la vendange 2021 aura été l’une des plus petites en Champagne depuis les années 50. Le Comité Champagne estime à 30% les pertes globales sur la récolte 2021, et cela a été jusque 100% dans certains secteurs.

Mais nous sommes confiants dans la qualité de nos futurs champagnes. Néanmoins il est encore trop tôt pour qualifier gustativement les jus, il faudra attendre la fin des fermentations malolactiques pour découvrir le vrai caractère de 2021.